Cliquez ICI pour en connaitre plus sur la météo de Genève
Total des heures du mois : 447h44 ,de la compagnie : 81971h04
Demande(s) d'inscription en cours : 1
 Aujourdhui,
Nous contacter
La Présentation de la Compagnie EmisphAir


Le Club "R" d'Emisphair : toujours plus proche de la réalité !

Le club "R" est un club très select, formé par les pilotes EmisphAir désireux de s'approcher au plus près des conditions de vol que l'on rencontre dans une vraie compagnie. Ouvert à tous nos pilotes, le Club "R" amène les pilotes les plus aguerris à piloter de manière parfaite, en permanence, leur procurant les mêmes sensations que celles rencontrées par des milliers de pilotes réels, chaque jour.

Description

Ce club est réservé aux pilotes désireux de vivre leur passion au plus près de la réalité, avec les contraintes qui y sont liées. Tout pilote Emisphair peut, à sa demande, accéder au club « R », et peut également y renoncer, s´il le trouve trop contraignant, trop technique, ou même beaucoup trop élevé pour son niveau de pilotage. Par contre, une fois qu´on y a renoncé, la réintégration n´est pas possible avant un délai de 5 mois, et ce, après une étude de l´éventuelle réintégration du demandeur. Si le candidat renonce à nouveau après qu´il soit éventuellement réintégré au club, il est alors définitivement exclu, et ne pourra plus l´intégrer. Cependant, il reste néanmoins dans la compagnie en tant que simple pilote EMI s´il le souhaite.

Le club « R » a pour vocation, non seulement de s´approcher au plus près de la vie et des contraintes auxquelles doit faire face un pilote réel, il va nous permettre aussi :

  • De nous améliorer,

  • D´apprendre,

  • De nous qualifier sur un type d´appareil spécifique,

  • De nous spécialiser plus sur l´avion ou les avions dont nous avons suivi une qualification, (5 appareils au maximum)

  • De suivre des formations (Avions ou phraséologie en anglais),

  • De savoir utiliser la documentation de vol (Procédures de départ SID, Carte de percée STAR),

  • De se distinguer sur la liste des pilotes par un R à la suite de leur call-sign (EMI376R)


Exigences attendues

Le pilote Emisphair qui a demandé son adhésion au club « R » voit son call-sign initial accolé d´une lettre R. Exemple EMI999 actuel devient alors EMI999R une fois que l´on a adhéré au club. A partir de cet instant, est soumis à un certain nombre de contraintes dont la liste sera volontairement non exhaustive pour des raisons d´évolution. Le nouveau pilote, en intégrant le club « R » s´engage donc à respecter les contraintes suivantes :
  • De voler sur les lignes que propose la compagnie, avec la possibilité de faire une escale sur des aéroports qui ne sont pas couverts pas nos lignes, et d’autres lignes qui permettent de partir ou de revenir sur nos HUB.

  • Les pilotes qualifiés long-courriers n´ayant pas un niveau minimum en phraséologie anglaise, perdent momentanément la qualification long-courriers le temps d´atteindre le niveau minimum requis qui va leur permettre de voler dans des espaces aériens non francophones. Le niveau minimum étant atteint, ils retrouvent automatiquement leur qualification sans avoir à repasser un nouvel examen.

  • De prendre son call-sign normal lorsqu´on est en vol de groupe ou sur un vol proposé par IVAO

  • D´afficher le N° de vol Emisphair dans la case remarque du plan de vol IVAO. Exemple : pour notre vol Genève - Casablanca, c´est le vol N° EA133. Dans la case Remark du plan de vol IVAO, on indiquera VOL EMI EA133

  • Les vols sont effectués au départ de nos HUB. Dans le cas d’une ou plusieurs escales, le pilote doit revenir à son point de départ pour que ses vols soient validés. Il sera possible de partir d’autres terrains, mais le rapport ne sera validé que si l’on revient à son terrain de départ. Dans ce cas un aller ne sera pas validé sans la présence de son vol retour.
    Ex : Pour un Paris-Téhéran, on devra retrouver Téhéran-Paris pour être ok pour la validation.

  • Pour les vols très longs courriers nécessitant deux équipages, un pilote EMI111R, s´il le souhaite, pourra demander à un collègue EMI222R également, d´effectuer le vol retour. A condition que ce dernier soit lui aussi qualifié sur l´appareil avec lequel le vol de départ sera fait. Ex : Un pilote qualifié sur B747-400 ne pourra pas être choisi pour faire le retour d´un vol aller qui aurait été réalisé avec un A340. L´équipier disposera de 2 semaines pour effectuer le vol retour et devra préciser le vol retour effectuer dans la case remarque. Passé ce délai de 2 semaines, si l’équipier n’a pas effectué le vol de retour, il reçoit un avertissement inscrit dans son dossier pilote et une amende..

  • Pour un suivi plus rigoureux et pour éviter de se retrouver avec des vols non validés, le pilote volant en équipage devra indiquer, dans la case remarque du rapport de vol, le call-sign ou le nom du pilote avec lequel il a convenu de faire le vol en équipage double.

  • Les pilotes qui volent en équipage seront étroitement liés. Le rapport d´un vol aller ne sera validé que si le vol retour est revenu au HUB de départ. En d´autres termes, le Pilote 111 reste coincé à sa destination (2 semaines) tant que le pilote 222 n´est pas revenu, celui-ci étant supposé ramener son collègue à la base. Cependant le pilote 111 peut néanmoins effectuer d’autres vols. Mais son premier vol ne sera pas validé tant que l’équipier n’est pas revenu. Dans cette situation, 3 cas peuvent se présenter :

    1. La démission de l´équipier 222
    2. Une indisponibilité momentanée de l´équipier 222
    3. L´oubli de l´équipier 222 de faire le vol retour

    Cas 1 : L´équipier 222 démissionne.

    Le vol du Pilote 111 est validé sans la présence du vol retour. Il peut à nouveau faire un autre vol au départ d´un autre de nos HUB. Il peut par ailleurs refaire son vol retour lui même s´il le souhaite.

    Cas 2 : L´équipier 222 est momentanément indisponible.

    Dans ce cas le pilote 222 doit le signaler aux animateurs. Ces derniers affectent aussitôt un pilote EMI non « R » à faire le vol retour de 111 avec l´appareil de son choix, à condition qu´il soit qualifié pour utiliser cet appareil. Comme l´indisponibilité de l´équipier n´est pas volontaire, il ne paye qu´une petite amende de 2500 EMI€.

    Cas 3 : L´équipier oublie de faire le vol retour.

    Le vol aller de 111 est validé au bout de 2 semaines. Par contre, 222, l´auteur de l´oubli, se voit infliger une amande de 4500 EMI€, en plus d´un avertissement inscrit dans son dossier pilote. Le pilote 111 quant à lui, peut au bout de 48 heures faire à nouveau un autre vol au départ d´un autre de nos HUB, ou ailleurs.

  • Un pilote qualifié sur un type d´appareil (A320 par exemple), ne pourra voler que sur les A318-319-320-321. Il ne pourra pas prétendre voler sur B737. De même un pilote qualifié sur B737 aura la possibilité de piloter tous les types de 737 mais pas d´Airbus A320 ni même de B757 ou ATR même s´il a le grade moyen, long ou court-courriers. Seule la qualification sur le type d´appareil aura une valeur sur le fait qu´il soit capable de le piloter.

  • A l´inscription au club, le candidat doit indiquer le type d´appareils possédant un FMC qu´il pilote correctement (5 appareils Maximum)

  • Le pilote « R » s´engage à voler au plus près des procédures réelles (Checks listes et cartes d´approches et départs).

  • S´engage à envoyer ses rapports de vol soit par FSPassengers, XPax ou tout autre système mis en place pour enregistrer les paramètres de vol.

  • De ne pas râler en cas de sanctions, car il y en aura à un moment ou à un autre.

Les sanctions en cas de faute de pilotage

Comme c´est aussi le cas dans la réalité, un pilote qui commet une bourde plus ou moins grave est sanctionné par la hiérarchie de sa compagnie. Emisphair ne possédant pas de hiérarchie en tant que telle, se sont les pilotes qui jugent les pilotes fautifs. Rien ne changera donc dans de sens. Par contre, les différentes amendes seront issues des rapports XPax ou FSPassengers ou tout autre système mis en place pour enregistrer les paramètres de vol. Les amendes infligées aux pilotes « R » seront rigoureusement suivies d´effet, et le pilote fautif se verra collé une amende pécuniaire, et éventuellement associée d´une sanction suivant le cas. Le butin issu des amendes permettra à la compagnie de financer plus facilement divers projets et achat d´appareils. Le tableau ci-dessous donne un aperçu des différentes fautes retenues pour le moment.

Au bout de 3 avertissements consécutifs, le pilote passe en commission de discipline comme c´est le cas actuellement. Là, il est jugé sur la totalité des actes commis. Puis, il paye une amende dont le montant correspondra au cumul des amendes fixées sur les différents avertissements déjà reçu, en plus d´une petite mise à pied de 3 jours, (interdiction de vol). Une fois que le jugement est passé et la peine purgée, le casier du pilote est blanchi, puis on repart à nouveau pour une nouvelle série.

 Tableau des sanctions

Infraction / Non respect Sanction disciplinaire Amende
Mauvaise utilisation des reverses Avertissement (+ Ecole au bout de 3 récidives) 7000 EMI€
Mauvaise utilisation des volets (décollage ou atterrissage) Simple avertissement 10000 EMI€
Frottement de queue (Décollage ou Atterissage) Avertissement (+ Ecole au bout de 3 récidives) 13000 EMI€
Décrochage Avertissement (+ Ecole au bout de 3 récidives) 4000 EMI€
Atterrissage dur - 7000 EMI€
Sortie / Rentrée inapropriée du train Avertissement (+ Ecole au bout de 3 récidives) 1500 EMI€
Mauvaise gestion des feux - 50 EMI€
Mauvaise utilisation des feux au sol - 2500 EMI€
Erreurs de pilotage multiples entraînant une mise en situation critique Retour immédiat à l'école 12000 EMI€
Quantité de kérozène insuffisante à l'arrivée - 5000 EMI€
Ouverture des portes durant le vol Simple avertissement 10000 EMI€
Mauvais Calage Altimétrique - 1000 EMI€
Indisponibilité d'un pilote s'étant déclaré comme équipier - 2500 EMI€
Oubli d'un équipier de faire le vol retour - 4500 EMI€
Overspeed Rétrogradation en Aéroclub pendant 15h 12500 EMI€
Crash Retour immédiat en formation 100.000 EMI€
Propos injurieux (valable pour tous les pilotes EMI) Exclusion de 15 jours 30000 EMI€

Note

Bien entendu le mode de jugement actuel des pilotes reste inchangé.
Pour faciliter la gestion et la maintenance des appareils, actuellement la casse des appareils peut être provoquée par n´importe quel pilote de la compagnie. Cependant, dès la mise en place du club « R », seuls les casses et les avaries provoquées par les pilotes « R » seront prises en compte. Tout incident ou avarie rapportée par un pilote non « R » sera systématiquement ignorée. Ceci pour éviter d´avoir à comptabiliser les appareils détruits par des pilotes qui veulent bien jouer le jeu de la réalité, mais ne pas en subir les conséquences.
Par contre la maintenance des appareils reste maintenue pour tous.
 



Faites comme nous, rejoignez world community grid pour faire progresser la recherche :




Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Scripts réalisés par DELMAS Fabrice pour EMISPHAIR.
Version du Vendredi 18 août 2017.
© Copyright 2006 EmisphAir World VA.